10 de dez de 2006

Au Vent



(...)Et quand
vient le soir,
je suis
seulement
le temps
perdu des
mots insensés
que je parle
au vent(...)

Nenhum comentário: